Hausse des vols de carburant en entreprise : que faire ?

Depuis quelques semaines, la montée des prix du carburant s’intensifie dans toute l’Europe. En France, les tarifs dépassent parfois 2 euros le litre. Sans surprise, les sociétés disposant d’un parc de gros véhicules sont, plus que jamais, la cible de vols de gazole ou d’essence.

Malheureusement, ce phénomène n’est pas nouveau. Ces dirigeants y sont généralement confrontés depuis toujours, mais pas à un tel niveau de récurrence. Dès lors, la majorité d’entre eux se retrouve désemparée pour améliorer la protection du personnel et éviter le siphonnage.

Cette vigilance accrue implique le plus souvent la mise en place d’un système de sécurité. Pour les entreprises équipées, un renfort du dispositif existant s’avère indispensable.

Dans cet article, nos experts analysent cette recrudescence des vols de carburant, incontournable chaque fois que les tarifs à la pompe augmentent. Voici leurs conseils pour améliorer la prévention et faire face à cette problématique majeure, accentuée ces dernières semaines par une actualité exceptionnelle.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Quelles sont les sociétés les plus touchées par le vol de carburant ?

Avec la flambée des prix du gasoil due à la guerre en Ukraine, les vols de carburant se multiplient partout en France. Certains malfaiteurs sont devenus experts en siphonnage de réservoir sur tous types de voitures et d’utilitaires. Ils agissent méthodiquement et opèrent sur des véhicules divers.

En entreprise, de l’automobile au poids lourd, ils ne reculent devant aucune opportunité : camionnette, fourgon, semi-remorque, camion-citerne, etc. Et si des pompes sont installées sur site, c’est encore mieux !

Les sociétés avec un parc de stationnement et une cuve carburant

Les voleurs opérant en entreprise sont très bien organisés. Ils commettent leurs délits en équipe et s’attaquent à des sociétés de toutes tailles. Ils ciblent en priorité celles disposant d’un parc de stationnement conséquent et d’un stockage de gazole ou d’essence. En effet, pour les entreprises qui assurent elles-mêmes la gestion de leur carburant, le risque est encore plus élevé.  

En ciblant ces établissements, les malfaiteurs profitent de milliers de litres de carburant en un seul lieu. Ces structures font ce choix pour optimiser les coûts de transports de la flotte de véhicules. On les retrouve dans les domaines suivants :

  • BTP (travaux publics)
  • Industrie
  • Plateformes logistiques
  • Professionnels de l’automobile
  • Transports de voyageurs – Ambulances, autocars, taxis
  • Transports routiers


Lorsque le siphonnage de gasoil est perpétré dans l’entreprise, les bandes organisées écument souvent quatre à cinq établissements concentrés dans une même zone. Elles optimisent ainsi leur mode opératoire. Par conséquent, au moment du dépôt de plainte en gendarmerie, les forces de l’ordre doivent enregistrer en même temps plusieurs faits similaires. Un long parcours pour obtenir réparation attend donc ces professionnels.

Parfois, certains voleurs vont jusqu’à braquer le personnel des sociétés à l’arme blanche pour dérober une cargaison de carburant. C’est pourquoi les dirigeants ont une responsabilité importante vis-à-vis de leurs salariés afin d’assurer leur sécurité.

Prenons le cas d’une société de transport routier. Le réservoir d’un poids lourd, avec une capacité de mille litres, peut être siphonné en cinq, six minutes. Un volume conséquent de gazole peut ainsi être récupéré grâce à des pompes électriques peu bruyantes et donc très discrètes. Pour ce type de véhicule, avec un prix du litre à 2 euros en moyenne, le montant du préjudice s’élève à 2 000 euros.

Si on ajoute le coût de la réparation des dégradations matérielles, la facture grimpe encore ! En effet, les voleurs cassent généralement le clapet ou vont parfois jusqu’à donner de violents coups de pioche dans le réservoir. Découragés par ces agressions à répétitions, certains chauffeurs routiers décident de laisser le bouchon à clé déverrouillé pour assurer leurs tournées de livraisons, malgré tout.

Cas particulier en entreprise : vol de gasoil ou d’essence commis par un salarié

Le vol de gasoil ou d’essence est parfois un délit commis en interne par le personnel. L’utilisation du carburant destiné à l’activité professionnelle est interdite pour un usage privé. Dans ce cas-là, l’employeur doit d’abord récolter des preuves avant d’entamer toute procédure. Il est aussi indispensable de démontrer la récurrence des vols, en évaluant la fréquence et la quantité détournée.

Si le délit a lieu sur site, car l’entreprise dispose d’une cuve de carburant, les images de vidéosurveillance fournissent des indices solides. De plus, la différence entre le volume consommé chaque mois et le nombre de kilomètres parcourus peut être calculée aisément. L’étude des feuilles de route livrera des indications incontestables.

Si les soupçons de vol se confirment, deux options sont possibles pour stopper ces agissements :

  • L’employeur préfère ne pas ébruiter cette affaire. Il peut alors proposer au salarié une rupture à l’amiable de son contrat de travail. Cette discrétion lui offre l’avantage de conserver une bonne image auprès du personnel, des fournisseurs, prestataires et autres collaborateurs.

  • Le chef d’entreprise décide de créer un véritable effet de dissuasion. En exposant le vol de carburant du fraudeur auprès de l’ensemble des équipes, il démontre sa vigilance et sa capacité à réagir. Dès lors, il prouve que tout vol perpétré en interne, même minime, peut avoir de sérieuses conséquences sur le maintien dans l’emploi. L’absence de sanction pourrait d’ailleurs être interprétée comme une tolérance vis-à-vis des délits commis.

Enfin, dans ce cas précis et selon la perte subie, il décidera de le licencier pour faute grave et pourra, en outre, engager des poursuites pénales et/ou civiles.

preuves vidéosurveillance vol gasoil employé

Quelles mesures de sécurité mettre en place pour lutter contre le siphonnage en entreprise ?

Pour faire face aux vols de carburant, les entreprises se montrent plus vigilantes, afin de contrer les malfaiteurs. Elles ont le droit de faire appel à la gendarmerie locale pour bénéficier de conseils de prévention. En parallèle, un professionnel de la sécurité peut les équiper avec un système de protection ou faire évoluer leur alarme et leur dispositif de vidéosurveillance.

Éviter le vol de carburant par des actions de prévention simples

Les dirigeants ne sont pas toujours bien informés, mais des référents-sûreté de la gendarmerie sont disponibles dans chaque département. En les sensibilisant aux actions de prévention, ils les aident à mieux sécuriser leur entreprise pour éviter le vol de carburant.

Ce dispositif permet aux gendarmes locaux d’adapter leurs services de proximité. D’une part, la communication entre les patrons concernés et les forces de l’ordre s’en retrouve facilitée. D’autre part, l’entreprise bénéficie d’une étude de sûreté. Enfin, des rondes de surveillance sont assurées gratuitement et plus fréquemment, autour des sociétés vulnérables.

En réponse à la hausse de vol de carburant chez les professionnels, ces conseils de prévention sont par ailleurs dispensés via les réseaux sociaux. La Gendarmerie de Charente-Maritime diffuse, par exemple, de bonnes pratiques à adopter pour se prémunir contre le siphonnage, sur Twitter :

Faire fuir les voleurs en renforçant le système de sécurité

Face à la montée incessante du prix de l’essence, la protection contre les vols de carburant est devenue une priorité pour les entreprises ciblées. Pour se prémunir contre ces actes de malveillance, certaines sociétés se tournent vers des systèmes anti-siphonnage pour dissuader les malfaiteurs. 

Toutefois, il est important de préciser que ces accessoires antivols de gasoil sont avant tout destinés aux professionnels du transport routier. Car en déplacement, les chauffeurs des véhicules poids lourds sont régulièrement victimes de vol de carburant et ne disposent que de ce moyen pour faire fuir les malfrats.

Mais sur site, si aucun système de surveillance n’est assuré en complément, l’effet dissuasif reste limité en présence de voleurs déterminés et équipés.

Pour éviter les actes de malveillance dans l’enceinte de la société, l’amélioration des systèmes de protection et de surveillance se révèle fondamentale. Un projet peut, par exemple, intégrer plusieurs axes :


Une analyse sur-mesure de l’établissement déterminera précisément la ou les solutions à privilégier pour éloigner les malfaiteurs. L’expert sécurité élabore cette stratégie en fonction de multiples paramètres : répartition des espaces, dispositif existant, budget, etc.

Alarmes, vidéosurveillance, etc. : que choisir pour empêcher les intrusions selon son secteur d’activité ?

Pour bénéficier d’un système efficace contre le vol de carburant, un kit alarme ou vidéosurveillance standard n’est absolument pas adapté. La solution de sécurité professionnelle est nécessairement conçue en fonction des exigences métiers et des impératifs de l’entreprise.

Les plateformes logistiques et les transporteurs présentent, par exemple, des configurations complexes aux périmètres étendus. Elles impliquent donc la mise en place d’un plan de protection solide en intérieur, intensifié sur les abords et les zones extérieures.

Pour les garagistes ou encore les concessionnaires, la problématique sera différente sur certains aspects. L’accès de ce type de sociétés est généralement sécurisé avec un portail renforcé, des traverses métalliques à hauteur de pare-chocs ou des blocs béton. Mais dans le cas du vol de gasoil, cela est inefficace pour empêcher les malfaiteurs d’agir. Ils peuvent contourner ces protections à pied et intervenir sans encombre sur les points sensibles :

  • Parc de stationnement à ciel ouvert
  • Surface d’exposition extérieure
  • Cuve carburant du professionnel


La visibilité des véhicules et leur accessibilité simplifient leurs opérations délictueuses. Le système d’alarme et de vidéoprotection doit être élaboré spécifiquement pour cette configuration, afin de lutter contre le siphonnage ou le vol du stock interne.

De manière générale, dans le cas du vol de carburant perpétré au sein d’une entreprise, la détection extérieure est renforcée. Elle peut être assurée par des caméras de surveillances IP, résistantes et étanches (tubes, dômes). Les derniers modèles professionnels intègrent des capteurs intelligents, capables d’analyser les situations anormales, pour une réactivité optimale.

La mise en place de sirènes extérieures flash et de haut-parleurs pour la téléinterpellation sont susceptibles de compléter le dispositif de sécurité. Selon la configuration des lieux, une ou plusieurs barrières infrarouges peuvent répondre à ce besoin et signaler une intrusion dans l’enceinte de l’établissement. Le recours aux détecteurs volumétriques spécifiques aux espaces en plein air jouera un rôle similaire, voire complémentaire.

Quelle que soit l’activité, la protection contre les vols de carburant et les agressions liées représente une dépense souvent imprévue pour certaines entreprises. Leurs attentes sont donc, en toute logique, élevées. Pouvoir compter sur les conseils d’un spécialiste de la sécurité est essentiel pour envisager ces frais sereinement.

C’est pourquoi ADS GROUP Security les accompagne dans leur projet de A à Z, afin de définir une solution pérenne, adaptée à toutes leurs contraintes. Avec cet investissement, les chefs d’entreprises se prémunissent, sur le long terme, contre les pertes engendrées par ces délits répétés.

Découvrez notre protection professionnelle opérationnelle 24h/24. Nos experts sécurité vous accompagnent dans la protection de votre entreprise.